Stress Management

Stress au travail : pourquoi un bon leadership est la clé de la gestion du stress


Le stress lié au travail augmente, c’est donc aux équipes de direction de donner le bon exemple et de prendre la santé mentale plus au sérieux.

Dans le lieu de travail « toujours connecté » et hyperconnecté d’aujourd’hui, stress lié au travail devient un réel problème – à tel point qu’il est devenu la principale cause d’absentéisme dans les entreprises britanniques.

selon Employeur du NHSDans le NHS, le stress fait que les absences pour maladie du personnel dépassent 30 %, ce qui coûte au service entre 300 et 400 milliards de livres sterling par an.

Parallèlement, le Health and Safety Executive (HSE) estime que plus de 11 millions de journées de travail sont perdues chaque année en raison du stress au travail.

Ce qui est inquiétant, c’est que le nouveau Recherche Sigma Il a été révélé que les travailleuses qui jonglent entre leurs priorités familiales et professionnelles sont particulièrement exposées.

Des recherches ont révélé que 79 % des femmes britanniques subissent un stress lié au travail, contre 66 % des hommes.

Dans cet article, nous explorerons les raisons pour lesquelles les niveaux de stress sur le lieu de travail sont si élevés.

La pression – c’est une chose machiste

Souvent, les comportements qui nuisent à un équilibre sain entre vie privée et vie professionnelle sont idéalisés par de nombreuses personnes.

Ces dernières années, travailler de longues heures, être disponible pour ses collègues 24h/24 et 7j/7 et ne jamais éteindre son téléphone sont devenus des normes culturelles de travail établies.

Il n’est pas surprenant qu’un entrepreneur comme Elon Musk établisse la norme pour beaucoup.

La récente rupture de l’homme d’affaires charismatique avec une semaine de travail rigoureuse de 120 heures l’a laissé se sentir “fou” et comme “brûler un tas de neurones”.

Malgré l’augmentation du stress au travail, de nombreuses entreprises ne prêtent toujours pas suffisamment attention au bien-être de leurs employés.

Au lieu de cela, il a adopté une semaine de travail « plus durable » de 80 à 90 heures, ce qui signifie qu’il travaillait de 11 à 18 heures par jour, selon qu’il prenait ou non des congés le week-end pour se ressourcer.

Les arrêts de travail imprévus sont un autre comportement toxique qui exacerbe le stress au travail.

L’année dernière, 40 % des travailleurs britanniques ont déclaré ne prendre que la moitié de leurs vacances. Parmi ceux qui prennent des congés, 23 % consultent encore régulièrement leurs e-mails, tandis que 15 % continuent de travailler parce qu’ils craignent de prendre du retard ou de manquer leurs objectifs.

Pourtant, les recherches montrent que travailler de longues heures n’est pas toujours synonyme de productivité. En fait, cela peut être le signe que vous n’êtes pas suffisamment autonome ou que vous ne gérez pas efficacement votre charge de travail.

Communiquez comme un fou – alimentant les feux du stress

Les gens luttent chaque jour pour gérer de grandes quantités d’informations sur de nombreux canaux numériques.

UN enquêtes récentes L’étude a révélé que les employés répondent immédiatement à 41 % des notifications par courrier électronique et à 71 % des notifications par message instantané. Tout cela crée des défis multitâches gênants, surtout si l’on considère qu’un employé moyen reçoit plus de 600 e-mails par semaine.

En fait, beaucoup d’entre nous sont désormais habitués à vérifier constamment nos smartphones. Il s’agit d’un fardeau numérique qui provoque des pics de cortisol, distrait, perturbe le sommeil et constitue une source majeure d’anxiété et de stress.

Santé des employés – Responsabilité d’entreprise

Malgré la croissance stress au travailde nombreuses entreprises ne prêtent toujours pas suffisamment attention au bien-être de leurs travailleurs.

ce HSE Maison Saine La campagne identifie le stress lié au travail comme l’un des trois domaines prioritaires pour les entreprises britanniques, envoyant le message que les employeurs ont l’obligation légale d’évaluer le risque de stress lié au travail.

See also  DVIDS - Actualités - Prêt et résilient : le 254e COSCT soutient les soldats de Fort Bliss alors qu'ils font face au stress opérationnel

Les dirigeants d’entreprise, depuis les conseils d’administration, sont responsables de tout, depuis l’évaluation de la conception des charges de travail jusqu’à la fourniture d’un soutien et de ressources adéquats pour aider les employés à réduire leur stress.

Améliorer la santé n’est pas seulement une bonne idée du point de vue commercial, du point de vue de la productivité. Cela valorise également votre marque employeur.

Les supérieurs hiérarchiques jouent un rôle particulièrement important. Les managers sont souvent le premier interlocuteur lorsque les employés sont stressés, et ils doivent être capables d’évaluer et d’identifier les facteurs de stress sur le lieu de travail et de repérer les premiers signes de stress des employés.

Ceux-ci peuvent inclure la distraction, des difficultés de concentration, de l’irritabilité ou des larmes.

Les supérieurs hiérarchiques sont également plus susceptibles de savoir quand les employés travaillent trop longtemps à leur bureau ou ne profitent pas pleinement de leurs congés, et prennent les mesures nécessaires pour déclencher les interventions RH nécessaires.

Briser les tabous – parler de santé mentale

Créer une culture d’entreprise qui idéalise l’activité et considère le stress comme un état normal pour obtenir un avantage concurrentiel finira par conduire à l’épuisement des talents, de l’atelier jusqu’à la salle de réunion.

Cependant, les entreprises les plus progressistes reconnaissent l’importance de rendre acceptable la discussion des problèmes de stress au travail.

Plutôt que de considérer le stress comme quelque chose associé à la faiblesse, ils ont lancé des programmes de bien-être au travail qui comprennent des ressources, des conseils et des formations pour aider à réduire les absences liées au stress et à augmenter la productivité.

Ces dernières années, nous avons vu émerger des héros de la santé mentale, comme António Horta-Osória, directeur général du Lloyds Banking Group, qui a parlé de ses efforts pour redresser son entreprise. le travail s’est fait au détriment de sa santé mentale. en bonne santé.

Alors que l’avenir de l’entreprise et les emplois de milliers d’employés reposaient sur ses épaules, son niveau de stress et d’anxiété est monté en flèche, le manque de sommeil et l’épuisement professionnel se sont installés.

Ce fut une expérience choquante qui a remodelé ses priorités de gestion et a placé le bien-être en tête de l’agenda de Lloyds.

Mener par l’exemple

Vous pensez peut-être que votre entreprise soutient le bien-être de ses employés, mais 48 % des personnes interrogées au Royaume-Uni dans le cadre de l’enquête Global Sigma ont déclaré que leur employeur ne prenait pas suffisamment au sérieux les programmes de bien-être au travail.

Cette constatation devrait sonner l’alarme chez de nombreux hauts dirigeants, surtout si le roulement du personnel ou l’absentéisme est élevé.

Améliorer la santé n’est pas seulement une bonne idée du point de vue commercial, du point de vue de la productivité. Cela valorise également votre marque employeur lorsqu’il s’agit de recruter et de retenir les meilleurs talents.

En tant que dirigeant principal, votre équipe de direction imitera votre style et votre approche commerciale.

Si vous recevez des e-mails 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, que vous avez l’habitude de communiquer avec vos collègues le week-end et que vous êtes toujours disponible par téléphone portable, il est peut-être temps de prendre du recul et d’évaluer si vous devez apporter des modifications.

Vos actions peuvent donner le ton à une culture de travail qui doit être améliorée.

Ce sujet vous intéresse ?lire Comment gérer le stress lié au travail dans votre organisation



Source link

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button