Stress Management

De la compassion à l’action : un appel au changement en matière de santé mentale


Les défis multiformes auxquels est confronté le secteur de la santé mentale à Malte mettent en évidence des difficultés plus larges en Europe, qui ont été exacerbées par la pandémie de COVID-19.

Alors que les discussions autour de ce sujet critique gagnent du terrain, Malte se retrouve aux prises avec des défis croissants en matière de soins de santé mentale, exacerbés par l’insuffisance des ressources.

Au sein de ce discours en évolution, diverses parties prenantes servent de phares de changement, chacune apportant une perspective unique à la conversation. Des efforts inlassables du programme d’aide aux employés (EAP) au plaidoyer passionné de la Chambre de commerce de Malte en faveur du renforcement des services de santé mentale, du rythme d’innovation d’initiatives telles que MENT+ à la dure réalité de la pénurie de psychiatres pour enfants et adolescents. , ces voix soulignent collectivement qu’une réponse globale et tournée vers l’avenir est nécessaire de toute urgence.

Selon les derniers chiffres, plus de 120 000 personnes à Malte souffrent de problèmes de santé mentale.

La prévalence de la dépression est de 6,6 %, celle des troubles anxieux de 7,8 % et celle de la schizophrénie de 0,026 %. Ces résultats mettent en évidence le besoin urgent d’une approche globale, holistique et inclusive du traitement de la santé mentale.

Des appels à l’innovation parcourent ces récits, soulignant la nécessité de programmes de santé mentale holistiques adaptés aux divers besoins de notre main-d’œuvre. Les ateliers de gestion du stress, les programmes de soins personnels et les mesures préventives sont devenus un élément important d’une communauté résiliente et prospère, reflétant une évolution plus large au sein de l’UE vers la reconnaissance de la santé mentale comme partie intégrante du bien-être général.

Les appels récents à cet égard reflètent une reconnaissance collective de la nécessité de combler le fossé entre la rhétorique et l’action. Les recommandations allant des soins de santé mentale communautaires aux améliorations à court terme dans des domaines spécifiques des établissements de santé mentale soulignent la nécessité d’une approche collaborative et multiforme.

See also  Comment se détendre

Les propositions préconisent l’expansion des soins de santé mentale communautaires pour permettre une intervention précoce, ainsi qu’un investissement accru dans les services d’urgence et des améliorations à court terme dans des zones spécifiques de l’hôpital Mount Carmel.

Tout en reconnaissant les projets du gouvernement visant à créer de nouveaux établissements de santé mentale, des améliorations immédiates sont cruciales, notamment en termes de renforcement du personnel des équipes communautaires de santé mentale de Gozo. La participation de la santé publique et des forces policières à l’intervention souligne l’importance d’une approche collaborative et multipartite face aux problèmes de santé mentale.

Alors que les pédopsychiatres expriment leurs inquiétudes, il devient de plus en plus clair que négliger la santé mentale des jeunes générations a des conséquences sociales importantes. La lutte contre les problèmes de santé mentale à Malte et dans l’ensemble de l’UE nécessite un effort de collaboration entre les États membres, les organes décisionnels et les communautés. L’UE doit continuellement améliorer ses politiques et veiller à ce que ses principes fondamentaux se traduisent en initiatives percutantes qui soutiennent directement ceux qui en ont besoin.

Notre expérience devrait être un catalyseur de changement dans le contexte européen plus large. Alors que nous affrontons les complexités de la reprise post-pandémique, il devient de plus en plus évident que la santé mentale doit être considérée comme un élément fondamental de notre bien-être collectif.

À l’avenir, transformer la prise de conscience en action nécessitera un engagement soutenu, des politiques efficaces et des efforts coordonnés. Même si les initiatives récentes marquent des progrès significatifs, le chemin à parcourir nécessite un engagement sans faille pour faire de la santé mentale une pierre angulaire de l’agenda européen de la santé.

L’unité est notre force. Saisissons ce moment et traçons la voie vers un avenir où la santé mentale prospère et où chacun reçoit le soutien et la compassion qu’il mérite.





Source link

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button