Healthy food

Comment lutter contre la pollution croissante et préserver votre santé cardiaque – 7 conseils de votre médecin | Actualités Santé


Les niveaux croissants de pollution dans le monde, notamment en Inde, suscitent des inquiétudes quant à la santé cardiaque. Le Dr Manoj Kumar, directeur principal des sciences cardiaques et chef du département du laboratoire de cathétérisme cardiaque de l’hôpital Max Super Specialty de Papaganj, a déclaré : « L’inquiétude croissante concernant l’impact de la pollution de l’air sur la santé cardiovasculaire a attiré une large attention de la communauté scientifique, qui Des contre-mesures efficaces sont nécessaires de toute urgence. » Les centres qui luttent contre la montée en flèche des niveaux de pollution atmosphérique sont confrontés à des taux croissants de maladies cardiaques, y compris des arrestations, qui sont largement attribuées à la prévalence des particules fines (PM2,5). Une fois inhalés, ces minuscules polluants peuvent traverser les poumons et pénétrer dans la circulation sanguine, provoquant une inflammation dans tout le corps et augmentant le risque de maladie cardiaque. ”

Le Dr Kumar a déclaré que dans ce contexte, il est crucial d’adopter des stratégies ciblées pour minimiser l’exposition et promouvoir la santé cardiaque. Il décrit les sept étapes suivantes pour lutter contre la pollution croissante et protéger la santé cardiaque :

1. Renforcer l’alerte sur la qualité de l’air : La surveillance continue des lectures de l’indice de qualité de l’air local (IQA) via une plate-forme numérique fiable permet aux individus d’acquérir les connaissances nécessaires pour éviter l’exposition à l’extérieur pendant les pics de pollution. Adapter les activités de plein air aux périodes d’amélioration de la qualité de l’air peut réduire considérablement le risque de respirer des polluants nocifs.

2. Gestion stratégique de l’air intérieur : Investir dans des purificateurs d’air à particules à haute efficacité (HEPA) dans les maisons et les lieux de travail peut améliorer considérablement la qualité de l’air intérieur. Une ventilation régulière, équilibrée avec des considérations liées à la qualité de l’air extérieur, contribue également à réduire les niveaux de polluants intérieurs.

See also  Que sait-on du cancer de Catherine, princesse de Galles ?

3. Utilisation de masques de protection : Dans les situations où l’exposition à l’air pollué est inévitable, l’utilisation de masques N95 ou équivalents peut constituer une barrière essentielle contre les particules, préservant ainsi efficacement la santé respiratoire et cardiovasculaire.

4. Ajustement du programme d’exercices : Se tourner vers des alternatives d’exercice en salle, en particulier dans les lieux dotés de systèmes avancés de filtration de l’air, peut éviter les effets cardiovasculaires néfastes de l’exercice dans des environnements pollués.

5. Soutien nutritionnel antioxydant : Une alimentation riche en antioxydants joue un rôle essentiel dans la lutte contre le stress oxydatif provoqué par les polluants atmosphériques. La consommation d’une variété d’aliments riches en antioxydants, tels que les fruits, les légumes et les grains entiers, peut augmenter les défenses de l’organisme contre les dommages oxydatifs liés à la pollution.

6. Promotion du verdissement urbain : Participer activement et défendre les initiatives de verdissement urbain contribue non seulement à améliorer la qualité de l’air local, mais favorise également le bien-être de la communauté. La végétation agit comme un filtre à air naturel, soulignant l’importance des politiques et des pratiques qui élargissent les espaces verts dans les paysages urbains.

A lire aussi : Obésité : ce n’est pas une question de look !L’excès de poids peut affecter la santé mentale – expliquent les experts

7. Engagement à une surveillance sanitaire régulière : Une évaluation régulière de la santé cardiovasculaire peut permettre une détection et une gestion précoces des effets sur la santé causés par la pollution, facilitant ainsi une intervention et des stratégies de traitement rapides.

“En prenant ces mesures globales, les individus peuvent atténuer considérablement les effets néfastes de la pollution de l’air sur la santé cardiaque et tracer une voie plus saine pour l’avenir face aux défis environnementaux”, a déclaré le Dr Kumar.



Source link

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button