Emotional relationships

Une étude révèle des différences entre les sexes dans la régulation des émotions


Le divorce ou la rupture d’une relation peut être une expérience extrêmement difficile pour n’importe qui, quel que soit son sexe ou son âge. Cependant, des recherches récentes suggèrent que les femmes peuvent avoir plus de difficulté que les hommes à s’adapter à la vie après un divorce ou une rupture, surtout plus tard dans la vie. Ces difficultés se manifestent par une détresse émotionnelle accrue, des difficultés financières et la prise de médicaments antidépresseurs chez les femmes après un divorce.

Le fardeau émotionnel des femmes est plus lourd après le divorce

Une étude complète à long terme publiée dans le Journal of Epidemiology and Community Health fournit une image plus claire des différences entre les sexes en matière d’adaptation émotionnelle après un divorce. L’étude, qui a suivi la consommation d’antidépresseurs de 228 644 Finlandais âgés de 50 à 70 ans, a révélé que les femmes consommaient plus d’antidépresseurs que les hommes après une rupture amoureuse. Il convient de noter que même si le repartage a été associé à une légère réduction de l’utilisation d’antidépresseurs chez les hommes et les femmes, cette réduction a été de courte durée chez les femmes.

Deuil du divorce et étapes d’adaptation

Le divorce déclenche souvent des réactions de deuil similaires à celles vécues après le décès d’un proche. Ce processus de deuil comporte plusieurs étapes, du choc et du déni à l’acceptation et à la restructuration. Cependant, comme les femmes sont plus investies émotionnellement dans leurs relations, elles peuvent vivre ces étapes plus intensément. De plus, l’expérience d’une perte ambiguë – où la relation est physiquement terminée mais émotionnellement non résolue – peut compliquer davantage le processus de deuil.

See also  Comment gérer l'infidélité, disent les experts

Aborder la solitude et trouver du soutien

Il est courant de se sentir seul après un divorce ou une rupture, et même si cette solitude est généralement temporaire, une aide professionnelle peut être nécessaire si elle devient chronique. Pour l’écrivaine indépendante Sarah Bregel, le stress après une rupture était si accablant qu’on lui a diagnostiqué un trouble d’adaptation, un trouble qui reflète une douleur émotionnelle et physique intense. Les réseaux de soutien comme les amis et la famille, ainsi que l’aide professionnelle de professionnels de la santé mentale, se sont révélés utiles pour surmonter les troubles émotionnels et les sentiments d’isolement qui suivent souvent un divorce ou une rupture.

Besoins spécifiques au genre dans l’ajustement post-relationnel.

Les résultats de ces études soulignent la nécessité de répondre aux besoins spécifiques au genre lors de l’adaptation post-relationnelle. Les femmes, en particulier, peuvent avoir besoin d’un soutien émotionnel plus complet et de ressources pour les aider à surmonter les difficultés liées au divorce et à la rupture. La disponibilité de telles ressources peut aider à minimiser la détresse émotionnelle et à réduire le recours aux antidépresseurs pour gérer l’humeur.

En résumé, les différences apparentes entre les sexes dans la gestion des changements majeurs de la vie tels que le divorce et la rupture fournissent des informations importantes aux individus et aux organisations impliquées dans le soutien. Chacun mérite une aide appropriée pour surmonter les défis émotionnels et financiers liés à ce changement de vie, et ces résultats mettent en évidence la nécessité d’un soutien et de ressources adaptés aux besoins spécifiques des femmes.



Source link

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button