Emotional relationships

Quand déclarer : « Je suis prêt pour une relation engagée »


Cameron m’a dit, les larmes coulant sur son visage :

Oui, Dr Jeff, je vois toujours ce type, Nick. Je veux être sérieux, mais j’ai peur d’en parler avec Nick, car que se passe-t-il si je veux un engagement et qu’il ne le fait pas ?

La transition d’une rencontre occasionnelle à une relation engagée peut être un moment subtil mais crucial dans tout voyage romantique. Si certaines relations évoluent naturellement vers l’engagement, d’autres peuvent nécessiter une communication ouverte et une compréhension commune des intentions de chaque partenaire. Reconnaître le bon moment pour aborder le sujet de l’engagement est essentiel pour cultiver une connexion saine et durable.

L’article continue après la publicité

Voici cinq signes à considérer.

1. Que montre votre indicateur de profondeur de connexion émotionnelle ?

Il est temps de discuter du fait qu’un indicateur clé de l’engagement est la profondeur du lien émotionnel entre les partenaires. Lorsque les individus commencent à développer des sentiments forts les uns pour les autres, un désir naturel d’exclusivité et d’engagement plus profond émerge souvent. Exprimer ces sentiments est crucial pour garantir que les deux parties sont sur la même longueur d’onde. Par exemple, si un couple passe du temps de qualité ensemble, partage ses pensées personnelles et ses vulnérabilités et se soutient mutuellement face aux défis, cela peut être le signe que les deux partenaires sont prêts pour une relation plus engagée.

2. Votre niveau de communication est-il suffisamment bon pour prendre un engagement ?

Un autre facteur important est le niveau de communication au sein des partenaires. Lorsque j’ai mené plus de 500 entretiens approfondis pour mon livre, Pourquoi tu ne peux pas lire dans mes pensées ? Il est clair pour moi qu’une communication honnête est la base de toute relation réussie.

Si les partenaires constatent qu’ils ont des conversations significatives sur leurs problèmes Cible, les valeurs et les attentes pour l’avenir, le moment est peut-être bien choisi pour aborder le sujet de l’engagement. Par exemple, si deux personnes expriment toutes deux le désir d’une relation à long terme et sont alignées dans leurs désirs, c’est un signe positif qu’elles peuvent être prêtes pour une relation plus engagée.

L’article continue après la publicité

3. Êtes-vous en phase les uns avec les autres ?

Le timing est essentiel dans de telles discussions, et il est également important de considérer la rapidité avec laquelle la relation progresse. S’engager trop tôt peut entraîner des malentendus et un inconfort potentiel. D’un autre côté, reporter indéfiniment la conversation peut créer de l’incertitude et de la frustration.

Prenez, par exemple, Ben, 32 ans, chez qui je suis allé pour obtenir des conseils. Il a dit : “Dr Jeff, je ne sais pas si je dois me présenter et dire à Renée que je veux planifier un avenir ensemble.”

Ben dit cela en évaluant le rythme de leur relation. Il réfléchit à quel point il s’était senti à l’aise pendant leur relation. En voyant la profondeur de leurs sentiments, il se demanda en outre si le rythme de leur relation était correct. intimité. Il revient ensuite sur les étapes communes qu’ils ont franchies ensemble. Ben a alors su qu’il était temps d’avoir ce qu’il appelle “ Je veux être avec toi pour toujours Conversation avec Renée.

See also  Votre relation intermittente cause plus de dégâts que vous ne le pensez

4. L’effort est-il à la hauteur de l’engagement que vous attendez ?

L’observation des actions et des comportements d’un partenaire peut également fournir des informations précieuses sur sa volonté de s’engager. Des efforts constants pour donner la priorité à la relation, comme faire des projets pour l’avenir ou s’informer mutuellement sur des aspects importants de leur vie, peuvent indiquer la volonté d’un partenaire de s’engager. Par exemple, si un partenaire commence à impliquer l’autre lors de réunions de famille, d’événements sociaux ou de projets à long terme, cela peut être un signe subtil qu’il recherche une relation plus engagée.

L’article continue après la publicité

5. Pouvez-vous relever les défis logistiques ?

De plus, des facteurs externes, tels que des changements dans la vie ou des événements majeurs, peuvent affecter le moment choisi pour discuter des engagements.Par exemple, une personne est confrontée à une mutation professionnelle ou envisage Profession Dans ces circonstances, il pourrait être judicieux de discuter de l’avenir des relations entre les deux pays.

L’une de mes anciennes clientes, Linda, quittait ce qu’elle décrivait comme un travail confortable en entreprise pour relever un nouveau défi difficile dans une startup où les longues heures étaient la norme. Je me souviens qu’elle m’a dit : « J’aime Steve et je veux voir si nous pouvons devenir quelque chose d’unique, mais mon nouvel emploi dans cette startup arrive à un moment terrible.

J’ai entraîné Linda à avouer et à partager ses inquiétudes avec Steve. La réponse de Steve a été : ” Linda, tu comptes plus pour moi que tout. J’espère que tu profiteras de cette nouvelle opportunité d’emploi. Je ne vais nulle part. ” Linda m’a envoyé un texto l’autre jour pour partager :

Dr Jeff, ils m’ont maintenant nommé directeur principal dans la même startup, et je suis maintenant fiancée au même Steve. Ha ha.

L’article continue après la publicité

Des facteurs externes peuvent être le catalyseur de conversations importantes sur l’engagement, incitant les partenaires à évaluer le rôle de la relation dans l’évolution de leur vie. Dans le cas de Linda et Steve, les pressions externes, lorsqu’elles sont dirigées, peuvent conduire à une opportunité relationnelle ou à la fin d’une relation.

dernières pensées

Il est important de reconnaître que les partenaires exclusifs potentiels peuvent avoir des délais et des attentes différents en matière d’engagement. Certains peuvent être prêts à l’exclusivité et à un engagement plus sérieux dès le début, tandis que d’autres préféreront peut-être des progrès plus progressifs. Les partenaires doivent communiquer ouvertement leurs sentiments, leurs souhaits et leurs attentes, créant ainsi un espace de dialogue honnête.

Les partenaires doivent être à l’écoute des liens émotionnels, de la dynamique de communication et des actions de leur relation pour discerner le moment opportun pour discuter d’un partenariat engagé. Une communication ouverte et honnête est essentielle pour réussir cette transition. En comprenant les intentions, les désirs et les délais de chacun, les partenaires peuvent construire une base solide pour une relation engagée qui a le potentiel de se développer et de durer.

© Dr Jeffrey Bernstein (Tous droits réservés)



Source link

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button
cv.c7.FC