Brain health

Nutrition : Booster le cerveau – LimaOhio.com


Appelez ça un gel du cerveau. Le temps extrêmement froid des dernières semaines semble avoir gelé mon esprit et mes pieds. Je ne devrais pas me plaindre. Le froid nous laisse le temps de réaliser des projets autour de la maison. Mais cela m’a aussi laissé un peu insatisfait… sans raison particulière.

Le temps se réchauffe, donc mes poils du nez ne gèlent pas quand je sors. Mon mari m’a gentiment demandé si je voulais aller me promener. Oui, ce n’est pas ma première réponse. Mais mon cerveau fonctionnait toujours, suffisamment pour me rappeler que c’était probablement une bonne chose.

En revenant sur la route avec les chiens, je me sentais mieux. La même chose semble se produire avec mon brouillard cérébral.

La recherche montre que l’activité physique est en fait une forme d’exercice de santé mentale. J’ai lu un article qui disait que seulement 15 minutes de marche, surtout à l’extérieur, peuvent améliorer votre humeur et réduire les sentiments de dépression.

Il me semble aussi que je pense plus clairement après une marche rapide. C’est logique. Alors que mon cœur fournit de l’oxygène et des nutriments à mes muscles qui travaillent, mon cerveau bénéficie des mêmes avantages.

Existe-t-il des aliments qui aident notre cerveau à rester concentré ? En 2015, des scientifiques ont fait état d’un régime alimentaire qui contribue à ralentir le déclin progressif des fonctions cognitives que nous pouvons rencontrer en vieillissant. Il s’agit d’un hybride du régime méditerranéen et du régime DASH (Dietary Approach to Control Hypertension), joliment nommé régime MIND (Mediterranean DASH Dietary Intervention for Neurodegenerative Delay). Les aliments issus de ce régime sont riches en nutriments et en d’autres substances censées aider à protéger le cerveau des conditions malsaines telles que le stress oxydatif et l’inflammation.

See also  Dépistage de la santé mentale pour les adolescents au 21e siècle

Des chercheurs du Rush University Medical Center et de la Harvard Chan School of Public Health ont tous deux rapporté que les personnes âgées qui suivaient le régime le plus attentivement pendant 10 ans étaient moins susceptibles de le suivre que celles qui ne le faisaient pas. (Une étude contrôlée randomisée ultérieure menée en 2023 a suivi des personnes âgées suivant le régime MIND pendant 3 ans et n’a trouvé aucun changement significatif dans les tests cognitifs par rapport aux témoins. Cela a conduit certains chercheurs à spéculer que nous suivons plus ce schéma dure longtemps, mieux c’est.)

Voici le plan global :

Quotidiennement : Au moins 3 portions de grains entiers, 1 ou plusieurs portions de légumes (accent mis sur les légumes-feuilles), pas plus d’1 cuillère à soupe de beurre. L’huile d’olive est utilisée comme principale matière grasse ajoutée.

Hebdomadaire : Au moins 5 portions de noix, 4 portions de légumineuses, 2 portions de baies, 2 portions de farine de volaille et 1 portion de farine de poisson. Pas plus de 5 portions de pâtisseries et friandises (à retenir chaque semaine), 4 portions de bœuf, de porc ou d’agneau et 1 portion de fromage et fritures.

boire moins. Selon un article de recherche de 2023 dans The Journal of the Journal, une consommation modérée d’alcool (pas plus de 1 verre par jour pour les femmes et 2 verres par jour pour les hommes) peut aider à prévenir le déclin mental, mais une consommation excessive d’alcool est associée à une apparition précoce de troubles mentaux. déclin lié à la démence sexuelle. Association médicale américaine.

Barbara Quinn-Intermill est diététiste et éducatrice certifiée en diabète affiliée au Monterey Peninsula Community Hospital. Elle est l’auteur de Quinn-Essential Nutrition (Westbow Press, 2015).Envoyez-lui un email à [email protected].



Source link

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button
cv.c7.FC