Brain health

L’impact du sommeil sur la santé mentale des adolescents


C’est samedi matin et vos enfants veulent faire la grasse matinée. Les experts conviennent qu’il faut simplement les laisser dormir. Les adolescents ont besoin de plus de sommeil que les adultes, mais ils ne dorment souvent pas suffisamment.En fait, plus de 70% des adolescents Pas assez de Z ont été capturés cette semaine.

Compte tenu de l’impact que le manque de sommeil peut avoir sur un corps en pleine croissance, la fatigue chez les adolescents peut être un problème plus grave que vous ne le pensez. L’adolescence est une période de croissance physique et mentale incroyable. Les jeunes fatigués sont plus susceptibles d’avoir des accidents de voiture, de souffrir de dépression et d’autres effets secondaires malheureux.

Quelle quantité de sommeil les adolescents doivent-ils dormir ?

Les Centers for Disease Control and Prevention affirment que les adolescents âgés de 13 à 18 ans ont besoin 8 à 10 heures de sommeil toutes les nuits. C’est plus que ce dont les adultes ont besoin : la plupart des personnes de plus de 18 ans peuvent se contenter de seulement 7 heures de sommeil.

Selon une étude de la Michigan State University, de nombreux adolescents ont du mal à se reposer suffisamment.l’école dit 70% à 80% des adolescents Dormez moins de 8 heures par nuit et 30 à 40 % des adolescents dorment moins de 6 heures par nuit.

Qu’est-ce qui affecte le sommeil des adolescents ?

Une ado s'endort sur son lit Une ado s'endort sur son lit

Andrés De/Getty Images

Il existe plusieurs raisons courantes pour lesquelles les adolescents dorment moins que la quantité recommandée. Certaines de ces causes ne peuvent être complètement évitées, mais certains changements de mode de vie peuvent aider les adolescents à avoir un meilleur horaire de sommeil.

pression

Faire face au stress peut rendre plus difficile pour les adolescents d’obtenir un sommeil de qualité suffisante.selon un Étudier en 2022 Le stress est plus susceptible d’entraîner une mauvaise qualité du sommeil chez les adolescentes que chez les garçons, selon un questionnaire auto-déclaré. Cependant, si l’esprit de tous les adolescents s’emballe, ils pourraient avoir du mal à s’endormir.

puberté

Le Centre UCLA pour le développement de la jeunesse explique que les changements biologiques dans le cerveau des adolescents peuvent Transformez les jeunes en oiseaux de nuit. Les changements naturels associés à la puberté repoussent les rythmes circadiens des adolescents d’environ 2 heures. Cela peut rendre plus difficile pour eux de s’endormir qu’avant. Ajoutez à cela les heures d’école tôt le matin et dormir huit heures peut devenir difficile.

Horaire chargé

Des horaires de plus en plus chargés peuvent également nuire au sommeil des adolescents. Les enfants qui concilient vie sociale, pratique sportive, devoirs et vie familiale peuvent être extrêmement occupés et ne dorment souvent pas 10 heures à moins d’être libérés de certaines obligations.

Inquiétude

Le manque de sommeil augmente l’anxiété, ce qui rend plus difficile le retour au sommeil, créant ainsi un cycle malheureux. L’inquiétude peut conduire à un état de stress élevé, entraînant de l’insomnie ou une mauvaise qualité de sommeil.

Adolescents, insomnie et santé mentale

Le sommeil est lié à la santé mentale des adolescents. UN Étudier en 2021 Florida Teen a découvert que les étudiants qui ne dormaient pas suffisamment signalaient également un certain nombre de problèmes de santé mentale. Par exemple, les étudiants qui ont déclaré manquer de sommeil étaient plus susceptibles de se sentir tristes ou désespérés que ceux qui ont déclaré dormir suffisamment. Les étudiants qui ne dorment pas suffisamment sont également plus susceptibles d’avoir des pensées sérieuses ou de s’automutiler.

UN évaluation du système Des études sur la privation de sommeil chez les adolescents ont également montré que l’insomnie est systématiquement associée à l’anxiété, à la dépression et à une faible estime de soi.

Conseils de sommeil pour les parents d’adolescents

Un garçon qui dort sur le canapé Un garçon qui dort sur le canapé

Litra Images/Getty Images

Il existe de nombreuses façons pour les parents d’encourager leurs adolescents à passer une meilleure nuit de sommeil à la maison. Changer quelques habitudes peut faire une grande différence.

signe de rappel de santé signe de rappel de santé

Enseigner des mécanismes d’adaptation sains

Thérapie cognitivo-comportementale pour changer les pensées et les attitudes à l’égard du sommeil souvent réussi Limiter l’insomnie chez les adolescents. La TCC peut également aider les adolescents à limiter les pensées catastrophiques ou d’autres habitudes négatives qui les empêchent de dormir la nuit. Même sans traitement professionnel, apprendre aux enfants à gérer le stress peut améliorer leur sommeil. La méditation nocturne, la tenue d’un journal ou la lecture peuvent réduire le stress avant de se coucher.

Maintenir une bonne hygiène du sommeil

Les adolescents peuvent avoir tendance à encombrer leur chambre, ce qui peut affecter leurs habitudes de sommeil. Une bonne hygiène du sommeil signifie développer une série d’habitudes saines qui favorisent un sommeil réparateur. Votre enfant peut créer un environnement de sommeil apaisant en gardant son lit propre, en prenant un bain chaud 30 minutes avant de se coucher, en utilisant l’aromathérapie et en fermant les stores pour bloquer la lumière extérieure.

respecter le calendrier

Avoir un horaire de sommeil régulier peut également aider les adolescents à développer une relation positive avec le sommeil. Des horaires de sommeil incohérents font qu’il est difficile pour le corps d’un adolescent de s’installer dans un rythme prévisible. Encouragez votre enfant à se coucher et à se réveiller à des heures similaires chaque jour, et encore mieux si vous pouvez respecter l’horaire le week-end.

Rendre leur chambre confortable

Si votre enfant se retourne et se retourne la nuit, cela peut être dû à un lit inconfortable. Assurez-vous que votre enfant dispose d’un matelas confortable, d’oreillers et d’un matelas confortable pour le garder au chaud et confortable. Les dormeurs latéraux peuvent bénéficier d’un oreiller différent de celui des dormeurs sur le ventre et sur le dos. Changer la fermeté de votre matelas peut également avoir un impact important.Expérimentez avec des parfums, des lumières, des plantes et des accessoires, par ex. Alerte de trappe.

Limiter le temps passé devant un écran

comme Harvard explique, les longueurs d’onde bleues encouragent notre cerveau à rester concentré et améliorent potentiellement les temps de réaction. Bien que cela soit utile pendant la journée, il est facile de comprendre pourquoi regarder la lumière bleue la nuit peut rendre plus difficile l’endormissement. Pensez à imposer un couvre-feu médiatique à votre adolescent. Les gens peuvent s’endormir plus rapidement s’ils arrêtent de regarder les appareils à lumière bleue, notamment les smartphones et les tablettes, quelques heures avant de se coucher.

Pensez à modifier votre alimentation

La caféine est un perturbateur majeur du sommeil. Même les boissons comme le café ou le thé décaféinés peuvent contenir de petites quantités de caféine, alors lisez attentivement les étiquettes. Si votre enfant a du mal à s’endormir, il doit éviter toute caféine l’après-midi et le soir. Les aliments épicés et certaines protéines peuvent également perturber le sommeil. Johns Hopkins Medicine dit Les aliments comme le pepperoni et le fromage fondu peuvent déclencher la noradrénaline, une hormone et un neurotransmetteur qui stimule le cerveau. Fini la pizza avant de se coucher !

résultat net

Les adolescents ont besoin de plus de sommeil que les adultes, mais ils n’en dorment souvent pas. En semaine, la première cloche de l’école sonne très tôt, ce qui signifie qu’il n’y a aucune chance que les enfants fassent la grasse matinée. Encourager le coucher tôt et une bonne hygiène du sommeil peut faire une grande différence dans la vie d’un enfant. Non seulement votre enfant aura plus de facilité à se concentrer à l’école, mais il sera également moins susceptible d’avoir des pensées négatives et de l’anxiété.





Source link

See also  Du bénévolat en santé mentale ?Voici 5 éléments à considérer

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button
cv.c7.FC