Brain health

L’impact du football sur la santé des athlètes


Alors que l’anticipation du Super Bowl LLVIII grandit, nous nous trouvons à l’intersection du divertissement et de la santé, remettant en question la popularité croissante du football compte tenu de ses conséquences potentielles sur la santé. Le Dr A. Wise a mis la question au premier plan, soulevant des inquiétudes quant à l’intérêt croissant du public pour le football malgré les risques associés à ce sport. Cela a donné lieu à un examen critique des raisons qui expliquent l’augmentation du nombre de téléspectateurs et de soutien au football, malgré les preuves de conséquences potentielles sur la santé, particulièrement liées à l’encéphalopathie traumatique chronique (ETC).

Réponse de la NFL au CTE

Malgré les preuves croissantes des risques, la NFL continue de prendre diverses mesures pour prévenir les commotions cérébrales et protéger les joueurs des effets du CTE. Il s’agit notamment de modifier les règles, d’utiliser les données pour améliorer les casques et de mettre en œuvre de nouvelles technologies. Selon Scripps News, ces efforts ont réduit l’incidence des commotions cérébrales. La ligue travaille également au développement de casques spécifiques à chaque poste et favorise l’utilisation d’équipements de protection à l’entraînement. Il convient de mentionner que le CDC rapporte que les jeunes plaqués sont frappés à la tête en moyenne 378 fois au cours d’une saison, soit 15 fois le nombre de flag-football.

Q Collar : Mesures de protection pour les sportifs

Une technologie qui a attiré l’attention de nombreux athlètes, dont Drue Tranquill et Omar González, est le Q Collar. L’appareil est conçu pour protéger les athlètes contre les lésions cérébrales lors des sports de contact en réduisant les mouvements du cerveau dans le crâne. Dans une interview, Omar González a partagé son expérience personnelle d’un traumatisme crânien et l’impact positif du port du Q Collar. Cela met en évidence le besoin croissant d’une protection renforcée pour les athlètes ces dernières années, ainsi que la compréhension croissante des lésions cérébrales.

See also  Les problèmes de santé mentale menacent la mortalité maternelle

découverte choquante

Cependant, une étude récente a révélé des changements alarmants dans le tissu cérébral des jeunes joueurs de football, soulignant les risques inhérents à ce sport et la réponse inadéquate de la NFL aux anciens joueurs souffrant de CTE. L’étude montre que même les tissus cérébraux des joueurs de football du secondaire présentent des changements significatifs qui étaient auparavant associés aux adultes d’âge moyen. Cette étude révolutionnaire de l’Université de Boston établit un lien entre les symptômes cognitifs et comportementaux et la CTE, une maladie neurodégénérative associée aux sports de contact élevé, dont le football américain.

Regard vers l’avenir : Super Bowl LLVIII

À l’approche du Super Bowl 58, le médecin-chef de la NFL, le Dr Allen Sills, prépare des protocoles de sécurité au stade Allegiant de Las Vegas. À mesure que la compréhension et la sensibilisation aux risques associés augmentent, l’importance de la sécurité et de la santé des joueurs est plus importante que jamais.

Alors que le monde se prépare à dépenser en moyenne 86 dollars en nourriture, boissons, décoration et vêtements ce dimanche du Super Bowl, il est temps de réévaluer notre soutien à un sport comportant de tels risques inhérents. Il y a un débat croissant dans le monde du sport sur les effets à long terme des impacts répétés et des poursuites judiciaires mettant en lumière des athlètes ayant subi des lésions cérébrales au cours de leur carrière. Ces discussions ont mis en évidence la responsabilité de veiller à la santé à long terme des athlètes et la nécessité de davantage d’éducation et de sensibilisation des athlètes et des spectateurs.



Source link

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button