Brain health

Chirurgie bariatrique : un moyen potentiel d’améliorer les fonctions cérébrales et la santé


Aperçus sur la chirurgie bariatrique et la santé cérébrale

Une étude récente révèle les effets positifs potentiels de la chirurgie bariatrique sur le cerveau. Selon l’étude, les personnes ayant subi une chirurgie bariatrique ont montré des améliorations de fonctions cérébrales spécifiques, en particulier dans les domaines liés à la mémoire et aux fonctions exécutives. On pense que la perte de poids et les changements métaboliques induits par la chirurgie jouent un rôle important dans ces améliorations cognitives. Cependant, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre pleinement la relation entre la chirurgie bariatrique et la santé cérébrale.

Profils métaboliques plasmatiques et performances cognitives

Cette étude a évalué les effets de la chirurgie bariatrique sur les profils métaboliques plasmatiques et les performances cognitives chez 26 femmes. Après l’opération, les capacités attentionnelles et les fonctions exécutives des femmes se sont améliorées, même si la mémoire immédiate semble se détériorer. Le profil métabolique a montré une diminution du bêta-tocophérol et une augmentation de la sérine, du glutamate, du butyrate et de l’acide glycolique. L’analyse groupée a identifié deux groupes, dont l’un a montré des améliorations de l’attention et du fonctionnement exécutif, mais une diminution des performances aux tests de mémoire immédiate. La sérine, l’acide glutamique et l’acide glycolique ont été identifiés comme métabolites potentiels associés à une altération des performances cognitives.

Améliorations cognitives à long terme et santé cérébrale

Des recherches récentes suggèrent que la chirurgie bariatrique peut contribuer à améliorer la cognition et la structure cérébrale à long terme et offrir des avantages supplémentaires pour la santé, tels qu’une perte de poids et une augmentation des niveaux d’activité physique. Vingt-quatre mois après la chirurgie, environ les deux cinquièmes des participants avaient amélioré leur fonction cognitive globale de plus de 20 %. Un lien potentiel entre la chirurgie bariatrique et la démence a également été exploré, ce qui suggère que la chirurgie pourrait avoir un effet protecteur contre la démence. Cependant, les limites de l’étude doivent être prises en compte, telles que l’absence de groupe témoin et la répartition inégale entre les sexes parmi les participants. Des lignes directrices mises à jour sur la chirurgie bariatrique ont été publiées sur la base des résultats de l’étude, élargissant ainsi l’éligibilité à un plus grand nombre de personnes.

Chirurgie bariatrique et bienfaits durables pour la santé

Une étude publiée dans JAMA Network Open a mis en évidence des améliorations significatives de la fonction cognitive et des modifications des paramètres cérébraux 6 et 24 mois après la chirurgie. Les participants à l’étude, dont 80 pour cent étaient des femmes, ont montré des bénéfices durables pour leur santé, certains constatant des améliorations jusqu’à deux ans après la chirurgie. La cognition globale des participants, leur capacité à détourner leur attention, leur mémoire épisodique, leur aisance verbale et leur mémoire de travail se sont toutes améliorées. L’imagerie cérébrale montre des changements dans le volume de matière grise, l’épaisseur corticale et le flux sanguin cérébral, ce qui suggère que la perte de poids due à la chirurgie bariatrique peut entraîner des changements significatifs dans la structure du cerveau. L’étude met également en valeur le potentiel de la chirurgie bariatrique pour soulager les symptômes de la dépression et encourager des niveaux plus élevés d’activité physique.

See also  Des scientifiques découvrent un lien fascinant entre l’exercice régulier et une meilleure santé cérébrale

Effets de la chirurgie bariatrique sur la fonction cérébrale

Une autre étude visait à comprendre les effets de la chirurgie bariatrique sur la fonction cérébrale. L’étude, qui a porté sur 133 participants ayant subi une intervention chirurgicale, a révélé que des améliorations cognitives durables peuvent être le résultat d’une réduction de l’inflammation, d’un soulagement des comorbidités, d’une activité physique accrue et d’une amélioration de l’humeur. Des études ont montré que le poids corporel moyen, l’IMC, le tour de taille et la tension artérielle étaient significativement réduits 6 et 24 mois après l’opération. Des améliorations ont été observées dans plusieurs domaines cognitifs, notamment la mémoire de travail, la mémoire épisodique, la fluidité verbale et la cognition globale 6 et 24 mois après la chirurgie. Des modifications cérébrales ont été observées après l’intervention chirurgicale : le volume de matière grise, l’épaisseur corticale et le flux sanguin cérébral étaient significativement réduits 24 mois plus tard. L’étude a également révélé qu’après 6 mois, les niveaux de divers biomarqueurs étaient considérablement réduits, tandis que les chaînes légères d’adiponectine et de neurofilament étaient considérablement augmentées par rapport aux niveaux de base.

en conclusion

Les avantages cognitifs potentiels de la chirurgie bariatrique sont prometteurs et des recherches plus approfondies pourraient ouvrir la voie à des mesures visant à prévenir le déclin cognitif et la démence. Cependant, les limites de l’étude ainsi que l’état de santé et les besoins de l’individu doivent être pris en compte avant de choisir la chirurgie bariatrique.



Source link

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button